Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Une nouvelle avancée pour soigner la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge touche toujours plus de personnes avec pour conséquence une perte progressive de la vision. Les recherches se multiplient aujourd’hui pour ralentir ou même stopper la maladie. Parmi toutes ces avancées, les scientifiques japonais viennent de franchir une nouvelle étape. 
 
Ils ont réussi à transformer des cellules matures de la peau en cellules rétiniennes. Pareille expérimentation avait déjà été réalisée il y a quelques années, cette fois à partir du patient lui-même. Dans la dernière intervention, les cellules provenaient d’un donneur anonyme.
 
L’étude clinique pour vérifier l’efficacité de la greffe
 
Ces expérimentations vont permettre de passer à une nouvelle phase, celle de l’étude clinique. Celle-ci devrait alors permettre de vérifier l’efficacité de la greffe. Autant dire que si le chemin est encore long, il se révèle une source porteuse d’espoir pour tous les malades. 
 
La DMLA est aujourd’hui la première cause de malvoyance chez les adultes de plus de 50 ans. Environ 15 % des plus de 80 ans présentent une DMLA grave.