Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Actualités

Le kinésithérapeute s’installe dans l’entreprise

Être en bonne santé est une des conditions pour un travail efficace. Les chefs d’entreprise l’ont bien compris et sont aujourd’hui nombreux à développer les services et solutions de bien-être mis à disposition des employés. Une façon de prendre soin de chacun qui se révèle aussi très appréciée par les principaux intéressés.

Des responsables du bonheur en entreprise

La profession apparaît timidement en France après avoir déjà conquis de nombreux autres pays. Ainsi, les entreprises accueillent depuis peu des faiseurs de bonheur. Le titre officiel est celui de « chief hapiness officer » (CHO). Le rôle de ce nouveau professionnel est simple : s’assurer que les salariés disposent de tout ce dont ils ont besoin pour bien vivre leurs journées au travail. L’idée a massivement émergé dans les secteurs technologiques et tend désormais à séduire bien d’autres domaines.

Des techniques pour prévenir la tendinite

La tendinite n’est pas seulement réservée aux sportifs, elle est aussi liée aux activités sur le lieu de travail. En cause, une mauvaise posture ou un geste mal exécuté, et c’est l’apparition de lésions au niveau des tendons.

Des moyens pour réduire les accidents de travail

Le BTP reste aujourd’hui encore un domaine fortement marqué par les accidents du travail. Ils y sont même le double que dans les autres secteurs d’activité. Autant dire que l’idée d’agir pour voir baisser les chiffres apparaît comme essentielle. C’est le choix fait notamment par l’entreprise Fayat. Depuis 2011, celle-ci a mis en place une démarche participative, permettant à chaque salarié de faire des propositions pour améliorer la sécurité et simplifier le travail.

Vers la reconnaissance en maladie professionnelle

Certaines maladies peuvent être directement liées à l’activité professionnelle. Conduisant à un arrêt de travail, il est alors possible d’entamer les démarches pour obtenir une reconnaissance de cet état. Cette option est importante, permettant, en cas d’avis favorable, de bénéficier d’un règlement des indemnités journalières plus favorable que dans le cas d’une maladie non professionnelle, et le versement d’une indemnité spécifique prenant en compte l’incapacité permanente qui en découle.

Le burn-out, un mal en quête de reconnaissance

Le mot est devenu commun, définissant un profond mal-être au travail. Pourtant, le burn-out n’est toujours pas une maladie, encore moins une maladie professionnelle. En effet, cet état ne correspond à aucune exposition claire des symptômes et des conséquences, mi même des traitements à pouvoir mettre en œuvre. Là est tout le paradoxe.

Le mal de dos, douleur chronique au travail

Les maux de dos font partie des douleurs les plus fréquentes au travail : ils touchent aujourd’hui près d’un salarié sur trois. Si la station assise, devant l’ordinateur, y est pour beaucoup, elle n’est pas la seule position à être responsable de ces douleurs, à l’origine de lombalgies.

Les salariés atteints d’une maladie chronique, toujours plus nombreux

Le nombre de salariés atteints d’une maladie chronique ne cesse d’augmenter. Que ce soit à la suite d’un cancer, d’un accident cardio-vasculaire, qu’ils souffrent d’une insuffisance rénale ou de diabète, beaucoup font le choix de conserver leur emploi, généralement pour des raisons financières. Reste que la vie au travail n’est pas toujours adaptée à ces personnes, tandis que les employeurs, eux, ne sont que peu informés.

Des salariés enclins ou pas à souscrire une surcomplémentaire ?

C’est acquis, depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent proposer à leurs salariés une mutuelle d’entreprise. Restait encore à connaître l’opinion de ces derniers, mais aussi des chefs d’entreprise sur cette mesure. C’est chose faite avec le dernier sondage du site Assurland. Premier constat, l’information est plutôt bien passée.

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 19h au 09 69 36 27 29

E-mail

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. (art. 34 de la loi "informatiques et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978. )
CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

4 + 15 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :