Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

ASSURANCE OBSEQUES, UN SOUTIEN FINANCIER POUR L’ENTOURAGE

Contrats obsèques, pour votre tranquillité et celle de vos proches
 
Vous n'êtes pas sans savoir que les obsèques ont un coût qui, au fil des années, ne cesse d'augmenter. Vous ne voulez pas que cette dépense pèse sur le budget de votre famille ou de votre entourage ? 
Plusieurs options s'offrent alors à vous. La plus connue consiste à souscrire une assurance obsèques appelée aussi « convention obsèques ». 
En quoi consiste-t-elle ? Quelles sont les autres solutions ?
 

LE CONTRAT OBSEQUES : COMPRENDRE LES DEUX PRINCIPAUX TYPES DE CONTRATS

Il ne faut pas confondre contrat en capital, un soutien financier pour vos proches, et contrat en prestations, qui les dégage du financement en plus de l'organisation de vos obsèques (choix entre inhumation ou crémation, type de cérémonie, lieu etc…). Dans les deux types de contrats, il s'agit cependant d'anticiper votre départ. 
Le contrat en capital se souscrit auprès des banques, des assurances et des mutuelles. Il est fondé sur le principe de l’assurance vie, en ce sens où vous bénéficiez de sa fiscalité avantageuse et où vous êtes totalement libre quant au choix du bénéficiaire.
Mais à la différence d'une assurance vie, le capital obsèques est versé à votre ayant droit dans un délai rapide : en moyenne 48 heures maximum après réception des papiers. C'est un point important qu'il convient de particulièrement surveiller au moment de souscrire, sachant que certains organismes financiers proposent même une avance sur simple coup de fil.
 

TROIS GRANDS TYPES DE COTISATIONS

Pour constituer ce capital, vous pouvez opter pour un seul versement (cotisation unique) ou des versements mensuels (cotisation périodique) fixés sur la durée qui vous convient le mieux (selon votre capacité d'épargne). 
La formule viagère, c'est-à-dire, un montant mensuel jusqu'au jour de votre décès est à risque et peut vous défavoriser plus vous gagnez en âge. Dans la plupart des cas, nous préconisons d’éviter ce type de cotisation.
Quel que soit le mode de versement choisi, il faut être particulièrement vigilant, lors de la souscription d'un tel type de contrat. N'hésitez-pas à faire des devis comparatifs en agences ou sur Internet (par exemple ici) et à surveiller les points suivants :
* Revalorisation ou non de votre capital ;
* Nature et montant de frais prélevés au cours des années ;
* Délais et nature des justificatifs demandés à votre ayant droit pour accéder à votre capital obsèques.
 

LES AUTRES MOYENS DE FINANCER VOS OBSEQUES A L'AVANCE

Vous pouvez bien sûr opter pour l'assurance-vie qui donnera au bénéficiaire la garantie d'être remboursé de l'avance qu'il a faite pour régler les frais de vos obsèques. Plus simple et plus rapide, vous pouvez aussi ouvrir un compte d'épargne disponible au nom d'une personne de confiance, qui disposera ainsi immédiatement de la somme nécessaire. 
A savoir : 
Depuis la loi du 26 juillet 2013, même si les comptes bancaires sont bloqués au décès et à condition qu'ils soient créditeurs, les organismes financiers sont dans l'obligation de procéder au déblocage de la somme qui correspond au frais d'obsèques, sur présentation de la facture des pompes funèbres. Ce dans la limite d'un montant maximum de 5 000 €. Dans ce cas, c'est la banque qui règle directement la société de pompes funèbres concernée.
Quelles que soient les solutions envisagées, elles passent toutes par l'information de vos proches. Il arrive trop souvent que ceux-ci ignorent l'existence d'un contrat d’assurance obsèques ou d’assurance-vie par exemple, comme d’autres mesures que vous auriez mises en place à cet effet. 
Donc pensez-y et n’oubliez pas : informez vos proches de l’existence de ces contrats !
 

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 18h au 09 69 36 27 29

E-mail

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. (art. 34 de la loi "informatiques et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978. )
CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

16 + 2 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :