Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Grossesse : médicaments à éviter.

Grossesse : médicaments à éviter.

Lors d’une grossesse, tous les médicaments ne sont pas autorisés et peuvent être dangereux pour la mère, comme pour l’enfant ! Mais alors, comment savoir vers qui se tourner afin d’obtenir des réponses ?

Les femmes enceintes prenant un traitement chronique doivent informer dès que possible le médecin qui suit leur grossesse. C’est lui qui évaluera s’il faut poursuivre, modifier ou arrêter le traitement pour garantir la sécurité de la mère et celle de son enfant.

L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) le rappelle, seuls les médecins ou les sages-femmes peuvent faire le point sur les traitements en cours (médicaments sans ordonnance, ceux issus d’une ancienne prescription ainsi que ceux à base de plantes ou d’huiles essentielles). L'automédication est donc à proscrire car elle représente un véritable risque. En effet, certains médicaments très utilisés comme l’ibuprofène ou l’aspirine peuvent être dangereux pour le bébé. Ils ne doivent jamais être pris après le 5e mois de grossesse !

L’ANSM déploie donc une campagne d’information sur le bon usage des médicaments au cours de la grossesse, afin de sensibiliser le grand public et les professionnels de santé.

Enceinte, les médicaments c’est pas n’importe comment !

 

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 18h au 09 69 36 27 29

E-mail

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. (art. 34 de la loi "informatiques et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978. )
CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 0 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :