Fin du plastique à usage unique

Le plastique est omniprésent dans notre quotidien : emballages, électroménager, vêtements synthétiques, jouets... Or, il peut menacer la biodiversité marine et les espèces qui l’ingèrent. Il impacte également notre santé lorsque nous en avalons ou que nous en respirons des particules. Pour sortir du tout plastique, nos modes de production et de consommation doivent changer en profondeur.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a pour but, selon le ministère de la Transition Energétique, « d’accélérer le changement de modèle de production et de consommation, afin de limiter les déchets et de préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat ». L’utilisation du plastique à usage unique est l’un des enjeux principaux de cette loi, visant sa suppression du marché d’ici 2040. 

Afin de s’adapter, les industriels du secteur agro-alimentaire planchent sur des alternatives pour leurs emballages. Ils misent notamment sur des matériaux réutilisables ou sur l’utilisation du carton, du bois et du verre. La création de bioplastique (matière plastique issue de la biomasse, qui est biodégradable) ou de plastique pouvant être entièrement recyclé sont également des pistes à exploiter. 

Plusieurs mesures sont en vigueur depuis 2020 pour réduire l’utilisation du plastique jetable. Parmi elles, l’interdiction des cotons-tiges en plastique, pailles, couverts jetables, gobelets, touillettes, pics à steak ou boîtes en polystyrène expansé. Sans oublier le développement de la vente en vrac dans les commerces. Dès 2022, elles seront renforcées par de nouvelles obligations.

Pour rappel :

  • Janvier 2022 : Interdiction des suremballages en plastique pour les fruits et légumes de moins d’1,5 kg, des sachets de thé en plastique et des jouets en plastique dans les fast-food
  • 2023 : Interdiction de la vaisselle jetable dans les fastfood pour les repas sur place
  • 2024 : Interdiction de vendre des dispositifs médicaux contenant des micro-plastiques
  • Janvier 2025 : Les lave-linges neufs doivent être dotés d’un dispositif pour retenir les microfibres plastiques
  • Janvier 2026 : Interdiction de vendre des produits cosmétiques rincés contenant des microplastiques
  • 2040 : Fin de la mise sur le marché du plastique jetable
Sources :
https://www.ecologie.gouv.fr/lutte-contre-pollution-plastique 
https://www.ouest-france.fr/economie/fin-du-plastique-jetable-les-fabricants-s-adaptent-6964043
https://www.youtube.com/watch?v=JwxIxNPWTdE

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 18h au 09 69 36 27 29

E-mail

CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 4 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :