Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Les salariés atteints d’une maladie chronique, toujours plus nombreux

Le nombre de salariés atteints d’une maladie chronique ne cesse d’augmenter. Que ce soit à la suite d’un cancer, d’un accident cardio-vasculaire, qu’ils souffrent d’une insuffisance rénale ou de diabète, beaucoup font le choix de conserver leur emploi, généralement pour des raisons financières. Reste que la vie au travail n’est pas toujours adaptée à ces personnes, tandis que les employeurs, eux, ne sont que peu informés.

Aujourd’hui, les chiffres indiquent 2,8 millions de personnes au travail touchées par les problèmes cardio-vasculaires. Les travailleurs atteints de diabète seraient, eux, 1,5 million suivant les chiffres de l’association française des diabétiques.

Des traitements incompatibles avec les rythmes professionnels

La première conséquence de cette situation concerne le suivi des traitements. Pour le diabète, par exemple, les contrôles de glycémie doivent s’effectuer régulièrement. De même, la maladie impose de manger à heures fixes, une condition pas toujours adaptée suivant l’emploi occupé. Dans les faits, beaucoup de travailleurs atteints d’une maladie chronique finissent par arrêter le traitement en cours, le jugeant trop contraignant dans l’organisation à lui associer.

Les aménagements du temps de travail ou même de l’emploi sont en effet rares en entreprise. La raison est d’abord que peu de salariés informent leur employeur de leur état par peur de perdre leur emploi. Pour les autres cas, vient souvent la question, pour le chef d’entreprise, de définir si cet aménagement, justement, est possible, sous peine de devoir licencier son collaborateur pour inaptitude médicale.

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 19h au 09 69 36 27 29

E-mail

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. (art. 34 de la loi "informatiques et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978. )
CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 4 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :