Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Une avancée essentielle dans la connaissance de l’autisme

C’est l’une des maladies les plus méconnues, également détectée très tardivement. L’autisme reste encore aujourd’hui une énigme pour les scientifiques. Aussi, chaque découverte en la matière représente une avancée capitale. Celle des chercheurs français du CNRS est ainsi majeure. Ceux-ci ont mis en évidence une relation entre la profondeur d’un sillon dans l’aire de Broca (région du cerveau dédiée au langage et à la communication) et l’autisme.
Pour cela, les scientifiques ont étudié trois groupes d’enfants âgés de 2 à 10 ans. Ceux diagnostiqués autistes ont montré une profondeur de sillon, étudiée sous IRM (imagerie par résonnance magnétique), moins importante que chez les autres enfants.

Une anomalie à confirmer

Cette découverte primordiale devra faire l’objet d’études plus poussées pour confirmer ce rapport de cause à effet. S’il s’avère exact, il représentera alors une évolution majeure dans la compréhension de la maladie et surtout dans son diagnostic.
En effet, à ce jour, celui-ci est le plus souvent posé vers 4 ans et demi. L’analyse de ce marqueur cérébral pourrait alors permettre d’effectuer les tests dès les 2 ans de l’enfant. Cela aurait pour première conséquence de permettre une prise en charge précoce pour accompagner rapidement les enfants et leurs parents.
 

Plus d'infos ?

Téléphone

Un conseiller est disponible pour répondre à toutes vos questions, du Lundi au Vendredi, de 9h à 18h au 09 69 36 27 29

E-mail

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. (art. 34 de la loi "informatiques et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978. )
CAPTCHA

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

7 + 5 =

Localisation

- Sélectionnez une agence -
Adresse :